immeuble avec penthouse terrasse

Un extérieur, à quel prix ?

Jardin, terrasse, balcon ; voici les termes qui font tourner la tête des futurs acquéreurs immobiliers. En France, c’est près de trois investisseurs sur cinq qui sont prêts à dépenser plus pour s’offrir leur coin de soleil. Nego for You décrypte cet effet de mode. 

Les français, friands d’espaces verts

Il suffit de s’immiscer dans la peau d’un agent immobilier pour s’en rendre compte. Que ce soit en plein centre ville ou en périphérie, le critère « avec balcon ou terrasse » est l’une des options les plus demandées. D’ailleurs, selon une étude de l’IFOP, le balcon constitue la pièce la plus importante du logement. Assez logiquement, cette demande tend à s’accentuer largement lors des beaux jours, en juillet ou en aout.

Un espace souvent surévalué

Très sollicité, le balcon ou la terrasse est souvent difficile à évaluer. En effet, l’estimation d’un bien immobilier selon la loi Carrez ne prend pas en compte ces espaces. Il existe cependant une pondération calculée en ajoutant à la superficie réelle un pourcentage, représentant la valeur réelle du bien. Ce pourcentage est plus ou moins élevé en fonction du confort de la terrasse. Il s’élève généralement à hauteur d’un tiers de la surface mais peut ainsi atteindre 40 à 50% pour une terrasse plein pied.

A cette pondération, s’ajoute bien souvent une surcote appliquée en fonction  de la vue, de l’ensoleillement ou encore de l’ancienneté de l’immeuble. Pour finir, le prix varie également en fonction de la végétalisation de la terrasse. Attention donc aux espaces trop fleuris, sublimés par le « green-staging », qui pourraient vous revenir très cher !

Parmi tous ces critères, difficile donc de définir le « juste prix «  d’une terrasse.

Bien réfléchir avant d’investir

Dans ce contexte, il convient pour les acquéreurs de se poser réellement la question de leur profonde motivation concernant l’acquisition d’une terrasse. S’agit-il d’une simple envie passagère ? Bien souvent, c’est le besoin d’ensoleillement qui justifie ce besoin démesuré d’espace vert. En choisissant un bien sans terrasse mais bien exposé au sud ou à l’ouest, le bénéfice en terme d’ensoleillement sera le même, voir supérieur. En compensation, le prix de ces biens s’abaisse.

2 réflexions au sujet de « Un extérieur, à quel prix ? »

  1. fastimmo Réunion

    Les extérieurs sont souvent un facteur qui influence la décision d’investissements, leur avantage, c’est qu’ils améliorent l’esthétique de la maison, tout en gagnant de l’espace et rendant les pièces plus saines. Mais le hic, c’est que les maisons déjà livrées avec terrasse ou balcon coûtent un peu plus chères.

  2. Alteagroup RE

    Effectivement, l’espace jardin, le balcon et la terrasse sont ce petit plus qui valorise le bien immobilier. Bien évidemment, l’évaluation de ces extérieurs n’est pas facile mais ce qu’il faut retenir c’est qu’il existe des gens qui sont capable de payer plus pour avoir un appartement ou une maison avec un petit espace vert. Du coup, si vous avez un petit espace vert, il faut penser à bien l’aménager pour qu’il soit accueillant et donne envie d’y rester.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *