détecteur de fumée

Un détecteur de fumée dans chaque logement en 2015

A partir du 8 mars 2015, les français devront être équipés d’un détecteur de fumée normalisé. Cette loi validée le 9 mars 2010 par le gouvernement vise d’abord à réduire le taux de mortalité liés aux incendies. Les français ont jusqu’à mars 2015 pour se renseigner et choisir le détecteur adapté. Quelques explications, éclaircissements et astuces pour respecter la loi.

Que dit la loi ?

En 2015, les français devront tous avoir un détecteur de fumée dans leur logement. Parallèlement à cette injonction, on note une interdiction plutôt surprenante : ces mêmes détecteurs de fumée seront désormais interdits dans les parties communes. Le Ministère du logement explique que bien souvent les détecteurs qui sonnent dans les couloirs d’un immeuble incitent les résidents à sortir de leur appartement et à respirer les fumées nocives, responsables de 80% des décès.

Une obligation pour qui ?

La Loi précise que « tous les occupants d’un logement » sont responsables de l’installation d’un détecteur de fumée. Cela suppose que ce sont les locataires qui doivent se charger de cette installation si cela n’a pas été fait par le propriétaire. Cependant, les logements meublés, les locations saisonnières et les foyers font exception à la règle. Si vous êtes propriétaire de l’un de ces types de logements, c’est à vous uniquement que la responsabilité de cette installation incombe. Veillez donc à vérifier dans quel cadre législatif s’inscrit votre location.

Quel détecteur choisir ?

Vous devez choisir des DAAF (Détecteurs Avertisseurs Autonomes de Fumée) qui devront être harmonisés NF EN 14604. Ce type de détecteur détecte les fumées dès le début du feu et émet un signal capable de réveiller une personne endormie. L’arrêté du 5 février 2013 explique précisément les exigences auxquelles doivent répondre le détecteur.

L’objet doit être installé près des chambres, fixé solidement vers le point le plus haut et rester à distance des autres parois. C’est l’occupant (locataire ou propriétaire) qui doit s’occuper de la mise sous tension et qui doit vérifier que les piles sont bien à jour.

Le détecteur devra aussi respecter les points suivants: comporter un indicateur de mise sous tension, émettre un signal sonore d’au moins 85 dB à 3 mètres, posséder un signal sonore différent en cas d’absence de pile et enfin fournir certaines informations de manière indélébile.

Pourquoi une telle loi ?

Grâce à cette loi, le gouvernement souhaite diminuer le nombre d’accidents liés aux incendies en France. Chaque année, on compte en moyenne 800 décès, sachant que 80% de ces décès sont causés par une inhalation des fumées toxiques. Contrairement à ce que l’on pense, la fumée toxique endort plus qu’elle ne prévient. La présence d’un détecteur de fumée qui déclenchera un signal sonore peut être salvatrice dans de nombreux cas. Avec moins de 2% de logements équipés d’un détecteur, la France est retard par rapport à d’autres pays comme le Royaume Uni ou les Etats-Unis.

2 réflexions au sujet de « Un détecteur de fumée dans chaque logement en 2015 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *